Lundi 11 Mai 2015

Le monde laïque, ses divisions et ses illusions

Guy HAARSCHER

Auteur de « La laïcité », aux Presses Universitaires de France, ancien doyen de la Faculté de philosophie et lettres de l’Université libre de Bruxelles,
professeur au Collège d’Europe (Bruges), ancien professeur à la Duke University (Durham, Caroline du Nord, États-Unis) et à la Central European University (Budapest).
Distingué par le Prix des Droits de l’Homme de la Communauté française de Belgique pour son ouvrage « Philosophie des droits de l’homme » en 1989.
Dernier ouvrage: « La Cour suprême des États-Unis: les droits de l’homme en question », Académie Royale de Belgique, Bruxelles, 2014.

Guy Haarscher, nous proposera une déconstruction du langage laïque piégé par ses adversaires en réactualisant la formule de Sartre: « penser contre soi-même ».
En effet, pour Guy Haarscher, « une des raisons des “fractures” du monde laïque réside en ceci que les adversaires de la laïcité utilisent le langage même de la laïcité. Les attaques frontales contre la laïcité sont donc à distinguer de la stratégie du “loup dans la bergerie”, laquelle consiste à utiliser le langage de l’adversaire pour mieux saper ses principes : par exemple, on ne dit plus “censure pour blasphème”, mais limitation de la liberté d’expression au nom de la “délicatesse” (le respect des sensibilités d’autrui), tout comme le port du voile, effet de la stratégie de réislamisation “par le bas ” (Gilles Kepel), devient l’expression de la liberté de conscience.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.