Le Cercle Condorcet-Voltaire du Pays de Gex et de Genève

Le choix de la raison critique

Les sociétés contemporaines sont en crise. Cette crise est vécue comme celle du sens. Dans sa recherche, le Cercle Condorcet-Voltaire du Pays de Gex et de Genève a fait un choix : celui de la raison critique. Il s’agit de penser le présent et de reprendre la question : comment vivre l’humanisme aujourd’hui ?

Le Cercle Condorcet-Voltaire du Pays de Gex et de Genève est apparenté au mouvement des Cercles Condorcet, créé par la Ligue de l’Enseignement dans les années 80 en France et à l’étranger.

Il prend pour référence les derniers des grands encyclopédistes et marque sa volonté de contribuer à la définition d’un humanisme critique.


Historique

Il naît de la fusion en 2003 du Cercle Condorcet de Genève et du Cercle Condorcet-Voltaire du Pays de Gex, respectivement fondés en 1993 et en 1997 par Claude-Jean Lenoir.

Aux CAFÉS POLITIQUES et philosophiques du début ont succédé les TRAVAUX EN COMMISSION, les CONFÉRENCES et les COLLOQUES, et les fameux DINERS-DEBATS  mensuels dont la formule se renforce chaque année par la richesse des échanges qui les caractérisent.


Le patriarche Voltaire et le jeune mathématicien Condorcet

Leur amitié née au cours d’une visite de Condorcet et de D’Alembert au château de Ferney en 1770 devait durer jusqu’ à la mort de Voltaire. Ce séjour devait marquer l’engagement de Condorcet: désormais les travaux scientifiques du grand mathématicien serviront aussi à l’amélioration de la condition de l’homme.


Citation

« Nos espérances sur les destinées futures de l’espèce humaine peuvent se réduire à ces trois questions :

la destruction de l’inégalité entre les nations;

le progrès de l’égalité dans un même peuple;

enfin le perfectionnement réel de l’homme. »

Condorcet, esquisse d’un tableau historique des progrès de l’esprit humain, 1793