Information générale

Mesdames, Messieurs, chers Amis,

Compte tenu de la crise sanitaire consécutive au Coronavirus et des recommandations du Ministère de l’Intérieur au sujet des mesures de sécurité concernant les manifestations publiques, nous annulons toutes les dîners débats qui étaient agendés.

Nous sommes en pensée avec celles et ceux qui ont été ou sont atteints par cette épidémie, soit personnellement soit par la perte d’un proche. Nous sommes totalement solidaires de toutes les personnes engagées dans cette crise sanitaire qui, tous les jours, exposent leurs vies pour porter secours aux autres.

Il nous reste à espérer que cette pandémie prendra fin le plus vite possible afin que nous puissions nous retrouver tous autour de nos conférenciers.

Le Cercle Condorcet-Voltaire du Pays de Gex et de Genève est suspendu. Il reprendra son cycle de conférence dès que la situation sanitaire le permettra.

J

Annulation

Christine Verschuur

Christine Verschuur, enseignante-chercheure, Anthropologie et sociologie, (Centre genre), Institut des hautes études internationales et du développement (IHEID) – Genève.

www.iued.unige.ch

Christine Verschuur

Le genre … Quel genre ?

Comment comprendre qu’après plus d’un siècle de mobilisations féministes, les inégalités entre femmes et hommes soient encore aussi prégnantes ?
Condorcet avait lui-même déjà fait de la défense des droits des femmes l’une de ses priorités. Et c’est depuis la fin du XIXème siècle que les idées et
mouvements féministes se sont vraiment développés autour de divers enjeux et questions.
Qu’en est-il aujourd’hui des mobilisations sociales et que nous disent les
recherches actuelles ?
Alors que certains fustigent la soi-disant « théorie du genre », comment s’est
construit le champ d’études féministes et de quelle manière a été forgé le
concept de genre ?
Le genre en tant qu’outil d’analyse est désormais non seulement utile mais
nécessaire pour enfin saisir pleinement comment se reproduisent les
inégalités entre femmes et hommes. Immense domaine sur lequel réfléchir
pour chacun de nous.

Novotel de Ferney-Voltaire – Accueil : 19 h 15 – Conférence : 19h45 / Dîner-débat avec conférence — membres : 26 € — Non membre : 28 € / Info : cerclecondorcetvoltaire@gmail.com
www.condorcet-voltaire.org


Annulation

Lundi 20 avril 2020

Monique Chemillier-Gendreau

Juriste, Professeure émérite de droit public et de science politique (Paris-Diderot), spécialiste en droit international et théorie de l’État, autrice du récent ouvrage « Régression de la démocratie et déchaînement de la violence», Editions Textuel, 2019.Monique Chemillier-Gendreau

Monique Chemillier-Gendreau

LA DÉMOCRATIE POURRA-T-ELLE ENCORE LIMITER LA
VIOLENCE SOCIALE et COMMENT ?

Encore considérée comme le meilleur des systèmes politiques, la démocratie revendiquée par nombre d’Etats est supposée satisfaire les aspirations des peuples selon un certain nombre de critères : liberté des élections, suffrage universel, multipartisme, séparation des pouvoirs, respect des droits de l’homme, état de droit.
Il règne pourtant aujourd’hui un fort scepticisme quant aux vertus de la démocratie. Celle-ci semble ne plus savoir comment endiguer les violences
(mouvement des Gilets jaunes en France, réactions au nationalisme hindou en Inde, conséquences du non-règlement de la question palestinienne en Israël, manifestations au Chili, etc.). Dans tous ces cas, le pouvoir n’a d’ailleurs réagi que par la répression.
La pensée critique doit absolument se confronter aux réalisations historiques de la démocratie. Il est plus qu’essentiel de prendre en compte la pluralité de la société, le multiple qui la compose, et ce, SANS AUCUNE EXCLUSION.
Même si aucun système politique ne peut éliminer complètement la violence, celle-ci peut être réduite à condition que TOUS aient le sentiment d’appartenir à une communauté politique, ce qu’Hannah Arendt appelait une « association politique des hommes libres ». Or, toute organisation politique favorisant directement ou indirectement l’exclusion et ne prenant pas en compte la pluralité de ceux qu’elle doit représenter, est condamnée à affronter la violence. L’Histoire est-elle à tout jamais inéluctable ?

Novotel de Ferney-Voltaire – Accueil : 19 h 15 – Conférence : 19h45 / Dîner-débat avec conférence — membres : 26 € — Non membre : 28 € / Info : cerclecondorcetvoltaire@gmail.com
www.condorcet-voltaire.org