« Nous ne demandons pas que les hommes pensent comme nous, mais nous désirons qu’ils apprennent à penser d’après eux mêmes »

CondorcetL

LUNDI 10 SEPTEMBRE 2018

 

 « Prévention de la corruption dans le secteur de l’aide et du développement »

 

 Malika Aït-Mohamed Parent 

Expert indépendant Anti-Corruption ; Masters in Economics, Général & Public, Sorbonne, France ; International Masters Program in Practicing Management in McGill University, Canada ; Indian Institute of Management Bangalore, India ; Kobe-Tokio Universities, Japan ; INSEAD, France.

 

La corruption. Un mot tabou que l’on croirait réservé aux marchés publics, au croisement de la politique, des entreprises peu scrupuleuses et des pieuvres mafieuses. Pourtant, dans les pays fragiles ou déstabilisés dans lesquels ils interviennent, les humanitaires y sont souvent confrontés. Parce qu’ils l’ont parfois intégrée comme un mal nécessaire pour remplir leur mission, ils en oublient que la corruption entretient des systèmes nocifs pour les pays eux mêmes et les ampute d’une partie des moyens mis à leur disposition. En rappelant les termes de ce dilemme, Malika Aït-Mohamed Parent ouvre également des pistes pour le résoudre au profit des bénéficiaires de l’aide.

 

NOVOTEL FERNEY-VOLTAIRE
 

ACCUEIL : 19h15 – DÎNER‐DÉBAT : 19h45

Participation repas inclus : 26 € pour les membres 28 € pour les non-membres